Retour accueil

La scolarisation à deux ans vue par la recherche

mardi 22 novembre 2005

Qu’est-ce que c’est l’école pour les enfants âgés de deux ans ? Une conférence organisée par le PIREF apporte l’éclairage de la recherche sur cette question. Agnès Florin, directrice du laboratoire de psychologie de l’éducation à l’université de Nantes, fait une synthèse des principales études françaises et internationales sur le sujet.

Le taux de scolarisation des enfants de deux ans en 2002/2003 était de 32 %. La tendance à la baisse, amorcée en 2001 après une période de stagnation de ce chiffre autour de 35 %, se poursuivra encore à cette rentrée. Selon Alain Houchot, inspecteur général de l’éducation nationale, qui s’est exprimé lors de la conférence du PIREF (*Programme incitatif de recherche en éducation et formation) sur les modes de garde des enfants de deux ans le 24 juin dernier, les projections pourraient bien amener le taux précité à moins de 30 %. C’est dans un contexte de polémique et de diminution des moyens accordés par l’éducation nationale à l’accueil des jeunes enfants que le rapport rédigé pour le PIREF par Agnès Florin, directrice du laboratoire de psychologie de l’éducation à l’université de Nantes, fait une synthèse des principales études françaises et internationales sur le sujet.

Peu de pays en Europe scolarisent les enfants de moins de trois ans. Les études réalisées sur cette expérience française se sont attachées à vérifier les effets attendus en matière de prévention des inégalités scolaires. Agnès Florin précise dans ce rapport que " la scolarisation avant 3 ans trouve des justifications dans les résultats de plusieurs recherches utilisant des méthodologies différentes, au moins pour les enfants des milieux défavorisés et sur certains aspects de leur développement cognitif et langagier, même si ces effets peuvent quelquefois paraître limités par rapport à ceux d’autres facteurs (milieu social, trimestre de naissance) ". Agnès Florin s’est aussi posée la question de l’apport spécifique de chaque mode de garde. La comparaison entre la crèche et l’école montre des différences mais aussi des similitudes, parfois inattendues. Un grand nombre d’activités sont identiques en crèche et à la maternelle. Toutefois, concernant la tutelle de l’adulte, les enseignants apparaissent comme les professionnels qui " s’ajustent le plus à la tâche et à l’enfant ". Un taux important d’inactivité apparente est observé dans les structures collectives, accentué à l’école maternelle par rapport à la crèche, " ceci étant probablement lié au ratio adulte/enfant ". Selon Agnès Florin, " l’école devrait être en mesure de développer davantage les temps de jeux libre plutôt que celui de l’attente ".

Autre constat qui bouleverse les préjugés, " les enfants établissent plus facilement une relation d’attachement sécurisé avec l’adulte de son mode d’accueil si celui-ci constitue une figure de référence, ce qui est plus fréquent à l’école maternelle qu’à la crèche ". En guise de conclusion Agnès Florin estime que " la qualité de vie des jeunes enfants et leur bien être dans notre pays progresseraient si on s’inspirait davantage des résultats des recherches " et qu’il faut tenir compte " des interactions complexes entre les caractéristiques personnelles de l’enfant, les variables familiales et sociales et la qualité des modes d’accueil ". Pour sa part, le SNUipp s’est toujours prononcé pour un " débat rigoureux " sur la scolarisation des tout petits, estimant que l’école doit pouvoir accueillir tous les enfants de deux ans dont les parents en font la demande, dans des conditions qui respectent les besoins de cet âge. Plutôt que de renoncer, comme cela est actuellement le cas du côté du ministère de l’éducation nationale pour des raisons d’économies budgétaires, il faut améliorer la scolarisation des deux ans et les accompagner pour que le premier contact avec l’école soit le meilleur possible.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)