Retour accueil

Vous êtes actuellement : Lettres d’infos numériques  / 2016/2017 


n°15 du 21/11/16

lundi 21 novembre 2016

SPECIALE LSUN

SOMMAIRE :

1. LSUN : qu’es aquò ?

2. LSUN : des réticences et la position du SNUipp-FSU

3. LSUN : et dans le 82 ?

1. LSUN : qu’es aquò ?

À noter : une actualisation du LSUN est annoncée pour le lundi 21 novembre avec un accès interdit au cours de la matinée. Corrections de bugs ?

La mise en œuvre des nouveaux programmes s’accompagne d’un « Livret Scolaire Unique Numérique du CP à la 3ème ». Chacun-e aura noté la disparition du « N » dans les communications récentes de l’administration. Un peu comme si l’adjectif « numérique » était … un gros mot ? Ou pour le moins un mot qui fait peur ?

Par ailleurs, le volontarisme de nos supérieurs pour la mise en place de ce LSUN semble à géométrie variable selon les départements : dans certains, aucune communication n’a été faite aux collègues, ce qui pose la question de l’égalité républicaine sur le territoire mais aussi celle de l’interprétation du qualificatif « incontournable » utilisée ici ou là. S’agit-il d’un nouveau synonyme de « obligatoire » ? …

Si les qualités techniques de cet « outil » sont plutôt bonnes pour une application made in Éducation Nationale, il n’en demeure pas moins que le point d’achoppement premier qu’y trouveront les collègues est la non possibilité d’évaluer les « éléments de programme » puisque seuls les « domaines d’enseignement » sont "cochables"…

C’est une simplification extrême, voulue et assumée par le ministère au nom d’une facilité de lecture pour les familles. Quand une recherche de facilité en arrive à un tel point, cela laisse penser que le LSUN relèvera en fait d’une caricature de livret d’évaluation… et cela ne semble déranger personne … à part les collègues qui ne pourront se satisfaire de cette seule « communication » aux familles et devront la compléter avec leurs outils habituels.

Ce LSUN sera donc vécu comme une tâche supplémentaire, chronophage et peu efficace en terme de liaison avec les familles.

Par ailleurs, tout comme pour BE1D (base élèves) il y a quelques années, la question est déjà posée quant aux risques liés à la gestion d’un nouveau fichier numérique comportant des données personnelles : droits d’accès ? Conservation des données ?

Questions non résolues (à la date de rédaction de cette lettre d’infos).

  • Élèves d’Ulis ?

Les classes de l’école ainsi que leurs élèves étant intégrés directement depuis BE1D (base élèves), aucun élève d’Ulis n’apparaît dans le LSUN. En effet, pour BE1D, ces élèves sont identifiés par leur « cycle » et non par leur niveau de classe. De fait : * La classe d’Ulis n’apparaît pas du tout dans le LSUN. * Les élèves d’Ulis inclus dans une classe ordinaire n’y sont pas non plus.

C’est curieux, en ces temps « d’école inclusive » qu’une application informatique comme le LSUN s’autorise à exclure les élèves d’Ulis…

  • Périodicité et changement d’école ?

Imaginons un-e élève qui commence son année scolaire dans une classe qui a réglé la périodicité du livret sur les « périodes » de vacances. Mi-octobre, le livret de « sa » première période lui est remis. Suite à un déménagement, la nouvelle classe où il se trouve avait réglé la périodicité des livrets sur le trimestre…

Comment va se comporter LSUN : écrasement du livret précédent ?

  • Plusieurs collègues sur la même classe ?

LSUN affiche bien les deux enseignant-es affecté-es sur la même classe.

Mais, au moment d’éditer un livret, seul le nom de l’enseignant-e connecté-e est affiché. Et un seul nom d’enseignant-e s’affiche sur le livret imprimé …

  • Absence du titulaire de la classe ?

Rien n’est prévu pour qu’un-e remplaçant-e puisse remplir le LSUN…

  • Attention !

Aujourd’hui n’importe quel-le enseignant-e d’une école peut éditer le livret de n’importe quelle classe de son école…


2. LSUN et SNUipp-FSU : des réticences et la position

Voici ce que le SNUipp-FSU communiquait début octobre 2016 : "Trop d’incertitudes sur la confidentialité, une surcharge de travail pour les enseignant-e-s... le SNUipp-FSU demande un moratoire sur la mise en place du livret scolaire unique numérique. Le SNUipp-FSU vient de s’adresser à la ministre de l’Education nationale lui demandant un moratoire concernant le Livret scolaire unique numérique que les enseignants sont censés utiliser dès cette rentrée scolaire..."

Pour retrouver l’intégralité de l’article et lire le courrier envoyé au Ministère, cliquez ICI

Lors du Conseil National des 15 et 16 novembre, la position suivante a été adoptée par les représentant-e-s du SNUipp-FSU :

Engagé à marche forcée, sans retour d’expérimentations, sans accompagnement, sans garantie sur la confidentialité, le LSUN qui interroge l’évaluation en lien avec les programmes n’apparaît pas en adéquation avec la réalité des écoles. En aucun cas le LSUN ne doit être un outil qui permettrait de surveiller, ficher, comparer élèves, enseignant-es mais aussi écoles, ni représenter une surcharge de travail pour les enseignant-es et des directrices et directeurs. Le SNUipp-FSU continue de porter sa demande de moratoire. Il soutiendra les collègues qui ne renseigneront pas LSUN, préférant les outils qui leur semblent les plus appropriés et portera en janvier auprès du ministère toutes les remontées de terrain .


3. LSUN : et dans le 82 ?

  • Note départementale du DASEN

Les enseignant-e-s du Tarn-et-Garonne ont été destinataires des consignes de "déploiement départemental" par le biais d’une note départementale du DASEN datée du 18 novembre (reçue par mail dans les écoles). Au delà des explications liées à ce nouvel outil (qui est sensé remplacé le LPC), il y est précisé qu’ " A l’occasion de la prochaine réunion des directeurs, un temps de travail sera consacré à l’explicitation de cette procédure, afin que les équipes soient en mesure d’éditer un premier bulletin en fin de premier trimestre." Merci aux directrices-eurs de bien vouloir relayer la bonne parole !... Et quid du temps nécessaire pour appréhender un énième outil informatique ???

  • Une réaction intersyndicale ?

A la lecture de cette phrase et sans rentrer dans une démarche critique du LSUN (pour info : le SNUipp-FSU 82 rejette cet outil et soutient la position nationale exposée ci-dessus), le SNUipp-FSU 82 vient d’adresser une interpellation à l’ensemble des organisations syndicales du département afin de faire entendre d’une seule voix nos critiques sur un choix contraint d’une mise en place si rapide.

La rédaction du courrier du DASEN ne rend pas OBLIGATOIRE l’utilisation du LSUN dès décembre. N’en faisons pas une lecture trop contraignante...

Pour le SNUipp-FSU 82, il paraît incompréhensible que le DASEN du Tarn-et-Garonne veuille lancer les enseignant-e-s dans un dispositif qui, d’une part, n’est pas encore opérant, et qui, d’autre part, a déjà soulevé les réticences de nombreux DASEN et IEN. A titre d’information, dans d’autres départements de l’académie de Toulouse (au moins dans le 09, le 12, le 46 et le 65), les DASEN n’ont pas engagé de consigne immédiate, énonçant même des réserves (les données qui seraient saisies seront-elles effacées lors des 2 prochaines mises à jour du LSUN en février puis avril ???...)

Dans l’attente des réactions des autres organisations syndicales du département, le SNUipp-FSU 82 informe le SNUipp-FSU national de cette réalité et reste vivement critique vis-à-vis de cette note départementale. Celles et ceux d’entre vous qui ont tenté de voir à quoi ressemble le LSUN ont bien dû constater un outil imparfait et qui ne facilite pas notre travail. Alors, à quoi bon ?

  • Que dit le Ministère ?

En réponse au courrier du SNUipp-FSU, le ministère avait répondu que : "En revanche, ces bilans, à condition qu’ils comprennent tous les éléments de contenu prévus dans les annexes de l’arrêté précité, peuvent, dans un premier temps, ne pas être complétés sous forme numérique. Seul le "déversement" des bilans de fin de cycle dans LSUN, et notamment en fin de cycle 2, est totalement incontournable."

En clair, pas de contrainte immédiate !!!

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)