Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actions et axes de réflexion  / GREVE 


12 septembre 2017 :

Non à la loi Travail XXL

1000 manifestants à Montauban

mardi 12 septembre 2017

Aujourd’hui, à l’appel de l’intersyndicale CGT, Solidaires, FSU, nous nous sommes mobilisés nombreux pour dire Non au projet de casse Macron-Philippe du code du travail par ordonnance.

JPEG - 2.8 Mo

Au nom de la FSU, Guillaume Mangenot, co secrétaire départemental du SNUipp-FSU 82 et de la FSU 82 a pris la parole pour affirmer la solidarité public-privé et dénoncer la logique libérale du gouvernement.

JPEG - 532.5 ko

Voici la déclaration de la FSU 82 :

Macron, son gouvernement et leur grand allié, le Medef, ont décidé de détruire le code du travail. C’est une vraie machine de guerre sous ordonnance qui se met en place contre l’ensemble des salarié-e-s du privé comme du public, contre les retraité-e-s, contre les privé-e-s d’emplois ainsi que contre notre jeunesse. Cette machine vise à détruire tous les conquêtes sociales gagné-e-s par le monde du travail. Ces choix politiques ne favoriseront pas la reprise de l’Economie. Ce qui l’affecte, ce sont l’ensemble des somptueux cadeaux aux entreprises sous formes d’exonérations de cotisations à l’image du CICE ainsi que du pacte de responsabilité. Ce sont les gigantesques dividendes versés aux actionnaires au détriment de l’investissement, de la recherche et de l’innovation. Ces décisions, ce sont plus de souplesse et de facilités pour les entreprises... et plus de précarité et de flexibilité pour les salarié-e-s ! L’inversion de la hiérarchie des normes, poussée jusqu’au bout comme le met en place MACRON, c’est l’absence de normes. C’est le retour à l’individualisation complète du contrat de travail, à l’image du développement du statut d’auto-entrepreneurs où les droits n’existent pas !

CGT, Solidaires et FSU constatent que d’autres réformes menacent les travailleurs, les retraités et les jeunes : réforme de l’assurance chômage, réforme de l’assurance maladie avec la suppression des cotisations sociales et l’augmentation de la CSG, réforme systémique des reraites, suppression de 120 000 postes de fonctionnaires, remise en cause de tous les services publics (enseignement public, hôpital public, collectivités territoriales...) et des garanties statutaires des personnels...

Ces décisons du gouvernement MACRON, c’est satisfaire ce dont le MEDEF rêve depuis longtemps : « revenir sur tout ce qui a été édifié en 1936 et en 1945 » : sécurité sociale, retraites par répartition, représentation des salariés, protections collectives, services publics, médecine du travail, temps de travail, congés payés…

Dès maintenant construisons la mobilisation sociale pour battre en brèche toutes ces mesures libérales... Alors que le gouvernement prévoit la remise en cause de la liberté syndicale et de pérenniser l’état d’urgence, disons leur que l’état d’urgence, c’est en réalité l’état d’urgence sociale !

JPEG - 2.6 Mo

JPEG - 434.9 ko

Les manifestants réunis en Assemblée Générale à l’issue de la manifestation appellent à une convergence de toutes les mobilisations annoncées et à venir : retraités le 28 septembre, lycéens et étudiants qui se mobilisent sur leurs lieux d’étude...

JPEG - 153.8 ko

La date du 21 septembre est d’ores et déjà annoncée par la CGT comme un prochain rendez-vous, la FSU consulte ses instances sur la poursuite de la mobilisation.

Affaire à suivre, restons mobilisés !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)