Retour accueil

HORS CLASSE : UNE CAMPAGNE QUI S’ANNONCE MAL !

mardi 19 juin 2018

Les nouvelles modalités d’accès à la Hors Classe posent de nombreux problèmes, sur lesquels il est de notre devoir d’élu-e-s du personnel d’informer toute la profession. Les problèmes touchent aussi bien à la technique (le logiciel utilisé par l’administration) qu’à des choix de notre hiérarchie.

Pour l’instant, l’administration évoque :

  • 406 collègues promouvables
  • 53 promotions possibles (+ 1 liste complémentaire)
  • Rappel du calcul du barème pour la Hors Classe entrant en vigueur cette année

Le barème se décompose en deux parties :

- des points attribués selon l’ancienneté au 31 août 2018, à partir de 2 ans dans le 9ème échelon (ce qu’on appelle la plage d’appel) :

PNG - 32.2 ko

- des points attribués suite à l’appréciation du DASEN :

JPEG - 20.8 ko

Cette appréciation est donnée par le DASEN en tenant compte de l’avis de l’IEN, qui peut être A consolider, Satisfaisant, Très satisfaisant.

Cet avis est donné cette année en se basant sur le dossier de l’enseignant-e et sans inspection ni rendez-vous de carrière. Pour certain-e-s, par un IEN qui ne les connaît pas. Or, il s’avère que l’appréciation est « gravée dans le marbre » pour toutes les campagnes d’accès à la Hors-Classe ultérieures ! Certains collègues seront ainsi « A consolider » pendant des années : heureusement que nous ne traitons pas nos élèves ainsi et que nous tenons compte de leur évolution pour émettre une appréciation sur leurs acquisitions !

Nombreu-ses-x sont les collègues qui nous ont contactés pour partager leur désappointement, leur colère parfois, bien compréhensibles. Nous vous proposons un modèle de lettre à envoyer à votre IEN pour exprimer votre ressenti à nos supérieurs hiérarchiques dont la « bienveillance » n’est bien souvent qu’une façade.

opendocument text - 18.1 ko

Si vous effectuez cette démarche, merci de nous en tenir informés = snu82@snuipp.fr

  • Problème technique dans le logiciel :

Le logiciel utilisé par l’administration se trompe dans le calcul des points donnés en fonction de l’ancienneté dans « la plage d’appel ». En effet, par une règle d’arrondi mal paramétrée, les collègues dont l’arrivée dans l’échelon considéré est le 1er septembre se voient traités comme s’ils avaient une année complète au 31 août 2018 (date de prise en compte de l’ancienneté pour le calcul des points) et ont donc des points en plus. Les délégué-e-s du personnel SNUipp-FSU82 ont tenté de l’expliquer à l’administration, pour l’instant ces erreurs ne sont pas reconnues comme telles. Le problème se retrouve dans tous les départements et les barèmes publiés sur les documents sont donc erronés, pour une proportion non négligeable d’entre eux ! On ne peut donc pas se fier à ces documents : il faut reprendre le logiciel au niveau national ou effectuer les corrections à la main. Pour l’instant, les documents n’ont pas été modifiés dans le Tarn-et-Garonne.

  • Départage des égalités de barème :

Notre DASEN a décidé de départager les collègues ayant le même barème (dont la fiabilité peut laisser dubitatif au vu des éléments décrits ci-dessus, certes, mais qui sera certainement corrigé, on s’y emploie…) en se basant sur l’ancienneté dans le corps des PE et non sur l’AGS (Ancienneté Générale des Services, qui correspond à l’ensemble de la carrière).

Ainsi, des collègues ex-instits, qui ont parfois plus de trente ans de carrière, se voient rétrogradés en fin de liste, car ils sont professeurs des écoles depuis moins longtemps que des collègues passés par l’IUFM. Cela va à contre-courant de la réforme des carrières qui a posé pour principe qu’une carrière d’enseignant doit parcourir les deux grades du corps des Professeurs des Ecoles avant la retraite. Certains d’entre eux risquent de partir à la retraite sans même avoir pu accéder à la Hors Classe.

Cette disposition n’est à aucun moment prévue comme critère de départage dans le Bulletin Officiel du 19 février 2018 : nous avons profité du Groupe de Travail d’hier (sur la deuxième phase du mouvement, en présence des délégués du SNUipp-FSU et du Se-UNSA) pour alerter l’administration sur cette inégalité de traitement injuste pour les ex-instituteurs ! Il est notable que seul-e-s les délégué-e-s du personnel de SNUipp-FSU82 ont dénoncé cette décision de l’administration.

Nous proposons un modèle de lettre au DASEN pour les collègues ex-instit, qui sont concerné-e-s cette année mais aussi dans l’avenir potentiellement (le barème où il faut départager est à 150 cette année). opendocument text - 19.8 ko Si vous effectuez cette démarche, merci de nous en tenir informés = snu82@snuipp.fr

Lors de la CAPD du Jeudi 21 juin, nous continuerons de porter votre voix et d’exiger : la correction des barèmes, la révision des avis des IEN et la prise en compte de l’AGS pour le départage des barèmes ex-aequo.

Le SNUipp-FSU 82 revendique :

  • l’application du protocole PPCR qui prévoit une carrière sur au moins deux grades pour toutes et tous, en particulier, les collègues prochainement retraitables doivent prioritairement bénéficier de la hors classe ;
  • que les IEN et DASEN mettent par principe l’appréciation « très satisfaisant » à l’ensemble des enseignant-es promouvables à la hors-classe. Les enseignant-es doivent être toutes et tous reconnu-es pour travailler efficacement en équipe et non pas « mis en concurrence » pour accéder à la hors-classe.
  • qu’en cas d’égalité de barème, l’ancienneté de service (AGS) soit prise en compte sur l’ensemble de la carrière sans distinction. En effet, la situation des ex-instituteurs-trices, génération encore majoritaire chez les promouvables, est actuellement désavantagée par un barème qui dans de nombreux départements, en cas d’égalité, prend en compte l’ancienneté dans le corps des PE et non l’ancienneté dans l’ensemble de la carrière. Tous ces personnels doivent pourtant accéder à la hors-classe avant de partir en retraite ;
  • que les promotions prennent en compte l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Pour le SNUipp-FSU 82, l’accès à la hors classe doit respecter la proportion des hommes et des femmes dans le corps des PE.
  • la prise en compte des carrières "retardées" pour celles est ceux qui ont été institutrices ou instituteurs par rapport à celles et ceux qui ont déroulé une carrière uniquement de PE ;
  • la révision de l’avis pour les prochaines campagnes de promotion notamment pour les personnels qui n’ont pu bénéficier d’un entretien de carrière.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)