Retour accueil

Classe exceptionnelle : Rentrée 2019

mardi 2 juillet 2019

La création de la classe exceptionnelle dont l’accès est réduit à 10 % des PE et qui est avant tout réservée à certaines fonctions, introduit, de fait, le principe de deux carrières distinctes chez les PE. C’est une première qui va à l’encontre du principe « même métier, même dignité » que nous défendons. Le SNUipp-FSU dénonce cette rupture d’égalité et refuse l’idée qu’il y aurait des PE de « seconde zone » qui n’auraient pas les mêmes possibilités de carrière qu’une petite partie de leurs collègues.

Ce nouveau grade est clairement un outil managérial de gestion des personnels pour récompenser quelques heureux élus triés sur le volet, une nouvelle application de l’adage « Diviser pour mieux régner ». Cela risque d’amener oppositions, tensions et discordes à l’intérieur des équipes. Cela n’est pas favorable au fonctionnement des écoles et à la qualité du service public d’éducation. Le SNUipp-FSU invite les collègues à ne pas tomber dans ce piège.

Le SNUipp-FSU revendique un déroulement de carrière sans barrage de grade qui permette à tous les personnels d’accéder, avant de partir à la retraite, aux indices terminaux de leur corps.


Le contingent de la classe exceptionnelle est fixé en proportion de l’effectif total du corps des PE, pour la rentrée 2019 il sera de 4,29%. Il évoluera pour atteindre 10 % au titre de l’année 2023 (5,72% en 2020 ; 7,15% en 2021 ; et 8,58% en 2022).

Campagne d’avancement à la classe exceptionnelle au 1er septembre 2019

La campagne se déroule en deux temps :

  • faire acte de candidature en saisissant sa demande sur IProf du 29 avril 2019 au 17 mai 2019
  • mardi 2 juillet : tenue de la CAPD et résultats

Le tableau d’avancement

Les professeurs des écoles hors classe éligibles sont inscrit-es dans un tableau d’avancement par barème décroissant (80 % au titre des fonctions, dans la limite de 20 % au titre du dernier échelon de la HC).

Qui est éligible ?

  • 1er vivier, au titre des fonctions : être PE au moins au 3ème échelon de la hors-classe au 31/08/2019 et avoir exercé pendant 8 années (continues ou pas) d’exercice effectif de fonctions en éducation prioritaire ou sur certaines missions : direction d’école, direction adjointe de SEGPA, chargé-e de classe unique, conseiller-e pédagogique, PEMF, référent-e handicap, enseignant-e dans le supérieur. Les années d’exercice doivent être entières. Les services à temps partiel sont pris en compte comme une année entière.
  • 2ème vivier, au titre de l’ancienneté dans le grade : être au dernier échelon de la hors classe (aujourd’hui le 6ème)
  • Si vous êtes éligibles aux deux viviers n’oubliez pas de candidater au titre du premier vivier.

Comment sont recueillis les avis ?

  • L’IEN formule un avis via l’application i-prof pour chaque agent promouvable.
  • 4 degrés d’appréciation sont formulés, de « excellent » à « insuffisant » L’appréciation arrêtée par l’IA-DASEN porte sur l’ensemble du parcours professionnel. Elle tient compte de la durée des fonctions, de la richesse et de la diversité du parcours, de l’investissement professionnel. Autant d’éléments dont la FSU a pointé la subjectivité.

Les appréciations « excellent » et « très satisfaisant » seront attribuées en fonction d’un pourcentage maximal : ce plafonnement fait que seuls les avis « excellent » (tous) et « très satisfaisant » (en partie et en fonction de l’ancienneté) permettront d’accéder au grade.

Précisions

  • nomination

Les professeurs des écoles promus à la classe exceptionnelle sont classés, dès leur nomination, à l’échelon comportant un indice égal ou à défaut immédiatement supérieur à celui dont ils bénéficiaient dans la hors-classe, la nomination a lieu au 1er septembre de l’année en cours ;

Pour mémoire, lors d’un changement de grade, l’agent conserve son ancienneté acquise dans le grade d’origine. Ainsi, si celle-ci est supérieure à la durée nécessaire pour changer d’échelon dans le grade d’accueil, la promotion d’échelon est effective. L’ancienneté ne peut être prise en compte que dans la limite d’un échelon.

Accès aux chevrons spéciaux

Le nombre de promotions possibles est fixé à 20 % de l’effectif total du grade de classe exceptionnelle, une attention particulière à l’équilibre entre les femmes et les hommes. Le contingent sera communiqué ultérieurement.

Sont inscrits au tableau d’avancement les agents jugés comme les plus "méritant" par le DASEN et justifiant à la date du 31 août 2019, d’au moins trois ans d’ancienneté dans le 4e échelon du grade de classe exceptionnelle

Il n’y a pas de nouvel avis à formuler, ce sont ceux formulés lors des campagnes 2017 et 2018 qui servent de référence.

Le barème

Il se compose de :

  • l’ancienneté de l’agent dans la plage d’appel au 1/9 /2019 : de 3 à 48 points selon l’échelon et l’ancienneté dans l’échelon ;
  • l’appréciation qualitative de l’agent par l’IA-DASEN : « excellent » (140 points), « très satisfaisant » (90 points), « satisfaisant » (40 points) « insatisfaisant » (pas de point, ni d’inscription au tableau).

Passeront prioritairement les collègues qui ont l’appréciation « excellent » puis une partie de ceux qui ont « très satisfaisant » (départagé-es par l’ancienneté dans la hors classe et selon le nombre d’avis « excellent » qui sera donné).

Les enseignant-es détaché-es doivent postuler dans leur département d’origine.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)