Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


Hommage à Christine Renon, enseignante directrice d’école suicidée sur son lieu de travail.

lundi 30 septembre 2019

Le décès de notre collègue Christine RENON, directrice d’école à Pantin (93), a bouleversé toute la profession. Vous trouverez dans cet article un ensemble d’informations, de communiqués et un appel à rassemblement JEUDI 3 OCTOBRE, jour de ses obsèques.

"Je remercie l’Institution de ne pas salir mon nom..."

JPEG - 166.9 ko

Le 21 septembre dernier, Christine Renon, directrice d’école à Pantin (93) a mis fin à ses jours sur son lieu de travail.

Notre collègue a signé sa lettre « Une directrice épuisée. » (pour la lire en intégralité, cliquez ici). Au-delà de la grande émotion que suscite ce décès dans l’ensemble de la communauté éducative, il pose aussi des questions sur les conditions de travail des directrices et directeurs et plus généralement de l’ensemble des personnels présents au quotidien dans les écoles.

La perte de sens du métier, l’empilement des tâches et des procédures, les pressions hiérarchiques, le mépris de notre professionnalité... Combien sommes-nous à nous retrouver peu ou prou dans ce qu’elle décrit ? Directeur-trices,adjoint-es, RASED, CPC, AESH etc, nous sommes toutes et tous, à des degrés divers et dans nos missions respectives, concerné-es par la souffrance au travail et le risque d’épuisement professionnel.

Le 3 octobre est le jour des obsèques de Christine. C’est ce jour-là aussi qu’à la demande de l’intersyndicale de Seine-Saint-Denis, se réunira un CHS-CT extraordinaire dans le 93.

Pour le SNUipp/FSU82, chacun.e, quelle que soit l’école dans laquelle il ou elle travaille, chaque équipe pédagogique où qu’elle se trouve, doit pouvoir agir le 3 octobre et avoir le sentiment d’appartenir à une communauté de solidarité et d’action.

C’est pour cela que nous avons pris contact avec les autres organisations syndicales départementales afin de faire de cette journée une première réaction collective de la profession face à un drame qui nous concerne toutes et tous .

Nous vous proposons de participer à un rassemblement jeudi 3 octobre devant la DSDEN à partir de 17 heures avec un brassard ou des vêtements noirs que vous pouvez également porter et revêtir durant la journée, si vous le souhaitez vous pouvez vous mettre en grève pour marquer symboliquement ce jour (déclaration avant minuit ce soir).

Les enseignant-e-s du second degré sont également invités à participer à cette démarche par le SNES-FSU 82, le SNEP-FSU 82, le SNUEP-FSU82.

La CGT éduc’action82, le SGEN-CFDT82 et l’UNSA éducation 82 s’associent également à cet hommage.

D’ores et déjà, vous trouverez ci-dessous l’affichette proposée par l’intersyndicale du 93, à apposer sur le portail de l’école.

PDF - 61.9 ko

Lire le communiqué du SNUipp/FSU 93ICI

Lire aussi l’analyse de Paul Devin, secrétaire général du SNPI-FSU, syndicat des inspecteurs (IEN et IA-IPR).

Communiqué national du SNUipp-FSU

Rendre à Christine Renon l’hommage qu’elle mérite

La disproportion entre la demande de minute de silence à effectuer lundi en hommage à Jacques Chirac et le silence assourdissant de l’Éducation nationale autour du décès de notre collègue Christine Renon est choquante.

Un simple tweet ministériel pour une victime de souffrance au travail contre une interprétation maximaliste de la circulaire du Premier ministre évoquant la possibilité, et non l’obligation, pour les agents des services publics, et non les usagers que sont les élèves, d’assister à un hommage à l’ancien Président.

Pour le SNUipp-FSU, ce moment de recueillement pour Jacques Chirac doit être laissé à l’appréciation des enseignantes et enseignants et ne doit pas concerner les élèves de primaire. Face aux carences du ministère, le SNUipp-FSU invite les personnels des écoles à rendre hommage à Christine Renon jeudi 3 octobre à l’occasion de ses obsèques et du CHSCT départemental spécial de Seine-Saint-Denis. Un hommage qui peut se décliner par de multiples initiatives locales. Un hommage également pour exiger une toute autre qualité de vie au travail, pour refuser que le travail engendre des situations de souffrance au quotidien et dénoncer les prescriptions et autres injonctions qui vident le métier enseignant de son sens, afin que ce drame ne se reproduise plus.

Paris, le 30 septembre 2019

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)