Retour accueil

Vous êtes actuellement : Lettres d’infos numériques  / 2019-2020 


n°31 du 4 février

Grève + mobilisationS + mépris + université de printemps

mardi 4 février 2020

1- 6 février : journée de mobilisation contre la réforme des retraites

2- Pour protester, on peut aussi se rassembler, témoigner, pétitionner...

3- Jusqu’où ira le mépris ?

4- 4ème université de printemps du SNUipp-FSU 31 les 9 et 10 mars

1- 6 février : journée de mobilisation contre la réforme des retraites.

Le ministre persiste et signe.

Lui, juriste, maintient l’article 1 de la loi sur les retraites qui est censé mettre en place la revalorisation.

Lui, juriste, s’assied donc sur l’avis du Conseil d’État, tout en sachant que le texte ne passera pas le cap du Conseil Constitutionnel.

Lui, juriste, attend juste la fin de la mobilisation.

Il s’entête ... alors on continue !!!

Encore des doutes sur l’intérêt de se mobiliser ? Le SNUipp-FSU met à la disposition des PE un simulateur en ligne pour estimer le montant de leur pension à partir des principaux éléments aujourd’hui connus du projet de réforme des retraites.

Accéder au simulateur ICI En quelques clics, estimez les effets de la réforme. Conséquence = EN GRÈVE JEUDI 6 ! Rendez-vous à 10h sur l’esplanade des fontaines (Montauban).

2- Pour protester, on peut aussi se rassembler, témoigner, pétitionner...

Se rassembler

Les personnels du collège Antonin Perbosc nous proposent une soirée de mobilisation "Ensemble contre la réforme des retraites". Rendez-vous est donné ce jeudi 6 février à partir de 18h, sur la place de la mairie de Lafrançaise.

Témoigner

Certes, ça date un peu mais à la rentrée, le SNUipp-FSU a lancé un observatoire du métier enseignant.Il est possible de témoigner de son quotidien ou de lire les témoignages de collègues. C’est édifiant ! C’est là qu’on se rend compte qu’on n’est pas tout.e seul.e.

Pétitionner

  • M. Blanquer affirme que 99,9% des enseignants soutiennent la réforme. Chiche, vérifions cela avec une pétition car ce chiffre paraît très loin de la réalité. Près de 100 000 personnes ont déjà signé la pétition je suis 0,1%. Et toi ? Si tu veux, c’est là.
  • En décembre dernier, le ministère a annoncé une réorganisation de Canopé (économies économies). Cela va s’accompagner d’une très forte baisse des éditions papier et de suppressions de postes. A la demande de la FSU, un CHSCT extraordinaire va se réunir jeudi au ministère pour examiner cette situation. Pour soutenir l’action et les missions de Canopé, signez ici.

3- Jusqu’où ira le mépris ?

Jean-Michel Blanquer pousse le bouchon encore plus loin. On ne pensait pas que c’était possible, mais il continue à nous étonner.

Retrait d’une journée de salaire pour celles et ceux qui ont participé à l’hommage rendu à Christine Renon : le SNUipp s’adresse au MEN.

Le 3 octobre, à l’occasion de l’enterrement de Christine Renon et du CHSCT départemental, et afin d’exprimer leur émotion et leur colère, les enseignant.e.s de Seine-Saint-Denis, rejoint.e.s par des enseignant.e.s d’autres départements, se sont mis.e.s massivement en grève. La FSU a demandé officiellement que la journée du 3 octobre ne soit pas prélevée pour les collègues grévistes qui souhaitaient montrer leur soutien et leur indignation car personne ne doit mourir de son travail. Des collègues du 93 ont eu jusqu’à 6 jours retirés sur la paie de janvier, aucune attention n’a été portée sur le 3 octobre qui a été traité comme un jour de grève ordinaire… Lire le communiqué du SNUipp-FSU93

Lire le courrier que le SNUipp-FSU a adressé au MEN

Répression de la contestation de la réforme du bac :

Des garde à vue préventives pour des lycéens Après la garde à vue de 32 h, sans mise en accusation, de 4 lycéens parisiens (pour feu de poubelle), hier 7 lycéens de Gagny ont été "embastillés" au motif qu’ils voulaient bloquer leur lycée. Ils n’avaient pas encore commencé à manifester. On se croirait dans Minority report (mais si, vous savez, le film où on arrête les gens AVANT qu’ils aient commis un délit). Avec ce gouvernement on peut donc bien dire qu’on est en pleine science-fiction... Pour en savoir plus, lire ici (le Café pédagogique)

A Bourdelle Montauban ... et ailleurs, des professeurs sont menacé.e.s Les collègues de Bourdelle ont reçu du recteur un courrier très menaçant (sanctions administratives et pénales) suite aux actions de blocage des E3C. Alors que la presse régionale fait état de nombreux établissements perturbés (le Journal du Dimanche évoque le nombre de 30%), le ministre continue de parler "d’enseignants radicalisés", nous jette à la vindicte populaire et lâche les recteurs et les DASEN sur les contestataires. Finalement, il vaut mieux éborgner / étrangler / noyer ... un manifestant que protester contre une réforme du bac qui rompt le principe d’égalité de cet examen. Au moins, ton ministre te soutient. Pour en savoir plus sur la situation des profs montalbanais, voir là.

JPEG - 81.5 ko

Soutien "aux 6" de Bourdelle

4- 4ème université de printemps du SNUipp-FSU 31 les 9 et 10 mars.

Vous pouvez demander à participer aux universités de printemps du SNUipp-FSU31 avec les interventions de Frédéric Grimaud, Rémi Brissiaud et Laurence De Cock. Demande d’autorisation à effectuer avant le 9 février Toutes les informations sur ces journées de stage là. Vous trouverez les modalités de participation à un stage syndical ici. Si vous êtes intéressé-e, contactez-nous.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)