Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


11 mai et après : le SNUipp-FSU82 écrit au DASEN

jeudi 23 avril 2020

Nombreuses et nombreux sont les collègues à vivre de plus en plus mal les multiples annonces et revirements, y compris sur la place publique, concernant la réouverture des écoles. Nous avons écrit au DASEN pour lui faire remonter l’anxiété grandissante que causent ces annonces désordonnées et prématurées. Nos IENs ont également été destinataires de ce courrier.

En bref, il est urgent d’attendre que le travail de préparation soit fait avant d’annoncer les décisions.

Monsieur Roques, IA-DASEN et Mesdames et Messieurs les IEN,

Lors de nos échanges permanents avec les acteurs de l’école dans notre département, nous apprenons que des initiatives pilotées par les IEN ont lieu avec une débauche de moyens et de mobilisation des personnels.

Cela nous étonne ou plus haut point et suscite même des interrogations qui s’accumulent au fur et à mesure que monte notre incompréhension.

En effet, comment peut-on demander à des directeurs et directrices d’écoles de « plancher » sur des scenarii de sortie de confinement à partir du 11 mai prochain alors que nous n’avons pas de cadrage national ? Comment peut-on interpeller des collègues en rajoutant une pression de plus aux travaux qu’ils mènent chaque jour ?

Même si nous avons bien compris que le groupe de travail initié avec Mme Burget (IEN adjointe au DASEN) n’est pas décisionnel et relève d’une démarche plus ancienne, l’absence de concertation avec les instances comme le CHSCTsd82, la non-utilisation du réseau des CPC et CPD sont préjudiciables, les réunions faites par les IEN se rajoutent au climat anxiogène du moment.

A cet instant, nous souhaitons rappeler :

  • Qu’aucune option sur la manière de fonctionner au sortir du confinement ne peut être élaborée sans cadrage national, académique.
  • Que contrairement aux Chefs d’EPLE, les directeurs ne peuvent endosser la responsabilité de cette crise sanitaire, de ses conséquences et des mesures idoines à prendre.
  • Que pour les écoles, une responsabilité du maire est engagée sur les risques encourus tant par les populations, autant que pour les personnels territoriaux.

En conséquence nous pensons qu’il est urgent d’attendre que se définisse ce cadre national et qu’au contraire soient confortés les collègues dans le travail difficile qu’ils mènent aujourd’hui.

C’est pourqui nous vous demandons de bien vouloir reporter la réunion prévue le 28 avril pour le GT direction d’école et le CHSCT prévu le 29 avril au matin.

Veuillez recevoir, Mesdames et Messieurs, nos salutations distinguées.

Guillaume Mangenot, pour le SNUipp-FSU 82.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)