Retour accueil

Vous êtes actuellement : Lettres d’infos numériques  / 2020-2021 


n°6 du 10 septembre

17 septembre - Evaluations CP CE1 - CTSD - Coordonnées et courriers

jeudi 10 septembre 2020

Sommaire :

1- Le 17 septembre : "fêtons" la rentrée sociale !

2- Evaluations nationales CP CE1 : encore plus hors sol !

3- CTSD de ce 10 septembre 2020

4- Coordonnées et courriers administratifs


1- "Fêtons" la rentrée sociale : EN GREVE le 17 septembre !

Une rupture profonde s’impose !

En cette rentrée si particulière, plus que jamais, les questions de l’emploi, des salaires et pensions, des services publics, sont centrales, en prenant en compte l’urgence écologique. De plus, le gouvernement compte remettre rapidement en route le dossier de la réforme injuste des retraites. C’est pourquoi les organisations syndicales CGT, FSU, FO et Solidaires appellent à se mobiliser le 17 septembre pour obtenir des mesures de transformation profonde en totale rupture avec les politiques économiques et sociales actuelles. Le tract qui se trouve sur notre site est à imprimer pour diffusion, affichage en salle des maîtres-ses...

17 Septembre :TOUS-TES EN GREVE

Rendez-vous à notre local dès 9h30 pour préparer nos banderoles affiches ... avant de nous rendre devant la préfecture de Montauban Faisons-nous entendre : Salaires - Conditions de travail - Pour une société repensée !


2 - Eval CP et CE1 : encore plus hors sol

Alors que les élèves auront vécu depuis le mois de mars une scolarité particulièrement bouleversée, le Ministère fait comme si de rien n’était et maintient telles quelles ses évaluations CP et CE1. Cette année plus que jamais, le SNUipp-FSU demande leur annulation.LIRE LA SUITE ICI

Pour rappel, les outils d’action que nous proposons :

- Signer la pétition lancée par les organisations suivantes :

PNG - 145.1 ko

- Informer les familles Le SNUipp-FSU vous propose un courrier modifiable pour informer les parents d’élèves quant à la nocivité de ces évaluations. Télécharger le courrier

- Dire votre désaccord à votre IEN Le SNUipp-FSU vous propose un courrier modifiable pour que le conseil des maîtres exprime son désaccord à l’IEN. Télécharger le courrier

Le SNUipp-FSU soutiendra et accompagnera tou.te.s celles et ceux qui s’engageraient dans toute démarche d’opposition (boycott, non remontée des résultats, adaptation des items, lettre d’opposition à l’IEN, information aux parents…)

Aucun choix n’est facile et sans risque !

N’hésitez pas à nous appeler, nous écrire pour avoir un échange, votre position sur ces évaluations, nous ne pouvons nous engager, vous engager dans une action que si elle est collective.


3- CTSD du 10 septembre 2020

Présent-e-s :

Le Dasen et son adjointe

Le secrétaire général de la Dsden et la responsable de la DRH ainsi qu’une agente

Pour l’UNSA éducation : 1 représentante

Pour le SGEN CFDT : 2 représentants

Pour la FSU : Guillaume Mangenot, Hélène Nadal, Maximilien Reynès-Dupleix

Le quorum n’était pas atteint (1 seule IEN), mais l’instance a pu se tenir car il s’agissait de la reconvocation suite au vote unanime contre le projet de carte scolaire du 3 septembre.

L’ordre du jour portait sur la carte scolaire, mais la FSU a tenu à prendre la parole pour faire un point plus large, en ces temps de rentrée difficile (le Ministre, lui, l’a trouvée souriante !…).

Demain 11 septembre 2020, notre département sera certainement classé en rouge pour cause de circulation active du coronavirus. L’impréparation de la rentrée par notre Ministère nous pousse à nous adapter sans recul et dans la précipitation, ce qui cause de grandes difficultés aux personnels.

Nous relayons des interrogations sur les masques qui nous sont fournis : certaines ARS remettent en effet en cause leur efficacité et considèrent comme "cas contacts"des collègues pourtant équipé-es.

Nos collègues traversent des difficultés quant à leur position administrative lorsqu’ils et elles sont « cas contact » ou parents d’enfants « cas contacts ». Un arrêt maladie ne correspond pas à ces situations. Il est temps de clarifier les choses. Le rétablissement du jour de carence est également très problématique dans ces temps de maladie circulante.

Nos conditions de travail sont très éprouvantes, ce sera un des points à l’ordre du jour du groupe de travail du CHSCT qui se tiendra tout à l’heure.

Nous demandons à M le DASEN de clarifier les obligations réglementaires de services de nos collègues travaillant en UE dans un ESMS. En effet, il semble que la consigne orale d’effectuer 2 heures par semaines en plus des 108 heures soit à nouveau communiquée par l’IEN ASH, ce qui ne repose sur aucun texte réglementaire.

Pour conclure, en rouge aussi s’annonce la rentrée sociale, avec une mobilisation le 17 septembre pour exiger : l’augmentation de nos salaires, des conditions de travail décentes et une mutation vers une société alliant économie et environnement.

Le DASEN répond sur différents points.

- Il y a aujourd’hui 9 classes du premier degré et 3 classes de lycée fermées sur décision de l’ARS.

- Les masques en tissu sont de qualité, presque équivalents aux masques chirurgicaux d’après le rectorat.

- Concernant les ORS dans les UE des ESMS, il s’engage à faire le point sur les demandes formulées.

- Le constat est partagé sur les délais de résultat de test : c’est très long et par conséquent problématique.

La FSU demande s’il y a moyen de prioriser les agents des services publics, pour ceux-ci continuent à fonctionner. Elle propose la mise en place d’unités mobiles pour pratiquer des tests au plus près des agents lorsque c’est nécessaire.

- Le régime des autorisations spéciales d’absence commence à se clarifier pour les collègues « cas contact » ou parents d’enfants « cas contacts » :

Lorsqu’on doit garder son enfant : on est placé en ASA Lorsqu’on est soi-même « cas contact » en attente de test ou de résultat de test : on est placé en ASA Si on est testé positif : on bascule en arrêt maladie (avec donc un jour de carence !) Si on est testé négatif, on reste en ASA le temps de l’isolement (14 jours, certainement 7 prochainement)

Les documents justificatifs à fournir pour chaque situation ne sont pas encore déterminés par notre employeur.

Un échange a lieu sur les conditions de retour des enfants après une éviction : ces situations causent parfois de grosses tensions que nos collègues doivent gérer, surtout nos collègues directrices et directeurs.

Ce surcroît de charge de travail risque fort d’user les dernières ressources d’énergie qui leur restent. Nous sommes très inquiets pour leur santé dans les semaines à venir. La FSU annonce que le CHSCT portera une attention particulière sur les conditions de travail de ces collègues.

L’IENA note toutes les questions factuelles qui se posent, mais n’a pas de réponses à apporter. Elle déclare avoir conscience de la charge qui pèse sur les épaules des directeurs.

Carte scolaire :

La FSU demande le réexamen des situations des écoles de Meauzac maternelle et St Nauphary : ces écoles ont des effectifs très lourds et ont vraiment besoin d’une ouverture de classe.

Le DASEN répond qu’il n’a aucun moyen supplémentaire et qu’il refuse de dégarnir plus la brigade de remplacement, qui est déjà insuffisante pour faire face aux besoins liés à l’épidémie (des stages ont été annulés cette semaine).

La FSU prend acte et demande à M le DASEN de recevoir les parents de ces deux écoles, qui en ont fait la demande. Elle demande également que la situation soit réexaminée au cours de l’année scolaire, en n’excluant pas qu’un remplaçant soit affecté pour soulager le fonctionnement si les situations devenaient encore plus tendues qu’elles ne le sont. Le DASEN explique avoir pris cet engagement vis à vis des maires conernés et va recevoir les parents.

L’UNSA se félicite de l’évolution de la carte scolaire au cours du CDEN, les collègues étant soulagées de garder leur poste.

Vote sur la carte scolaire telle qu’elle a été décidée au CDEN du 4 septembre (voir notre Lettre d’Infos n°4) :

Abstention : SGEN CFDT et UNSA éducation

Contre : FSU

A propos de la carte scolaire, la FSU interpelle le DASEN suite aux déclarations du maire de Moissac, qui a opposé les habitants d’un quartier, au prétexte qu’ils soient imposables, à ceux du centre ville, qui ne le sont pas, en ces termes : « on ne peut pas dédoubler des classes en ville avec leurs impôts et fermer les leurs, ce serait injuste » (DDM du 8.9.2020). Elle demande une intervention forte pour rappeler l’un des fondements de l’école de la République : l’égalité dans l’accès aux savoirs, quelle que soit le milieu socio-économique d’origine des élèves.

Le DASEN ignorait cette déclaration et va donner suite.


4- Coordonnées et courrier administratif

Vous trouverezICI les coordonnées utiles pour contacter notre administration, ainsi qu’un aide mémoire pour aider à la rédaction de courriers administratifs.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)