Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


GREVE mardi 10 novembre

vendredi 6 novembre 2020

RESPECT = meilleurs salaires, meilleures conditions de travail, budget et moyens !

Dans cet article, toutes les infos pour cette 1ère journée de mobilisations  :
- visuels à afficher lors des rassemblements ou devant son école

- motion de conseil des maître-sse-s

- lettre d’informations aux familles

- démarches pour participer à la grève

Des idées de visuels à utiliser lors des rassemblements ou à placarder devant son école (ou en salle des maître-sse-s.)


Motion de conseil des Maître.sse.s (à envoyer à son IEN)

A l’attention de M. le DASEN du Tarn-et-Garonne s/c de Mme ou M. l’IEN de la circonscription de .............

ÉCOLE ....

A .............................. , le .........................

MOTION DU CONSEIL DES MAÎTRE.SSE.S DE L’ECOLE ...... réuni le .......

Le conseil d’es maître.sse.s de l’école .... réuni le ..... considère que la situation sanitaire actuelle nécessite la présence massive et urgente de personnels dans les écoles.

Nous demandons au ministre de l’Education Nationale de procéder au recrutement de ces personnels en urgence cette semaine en ayant recours aux listes complémentaires des concours, et en réabondant les listes complémentaires lorsque cela s’avère nécessaire.

Concernant la mise en place du nouveau protocole sanitaire dit renforcé, nous dénonçons l’absence de moyens humains et matériels rendant intenable sa mise en place une nouvelle fois dans l’urgence.

Nous demandons également la fourniture gratuite de masques pour l’ensemble des élèves dans les écoles élémentaires, collèges et lycées.


D’après l’enquête lancée, au moins 15 écoles fermées dans le 82.

Face à un ministre qui met l’école en péril et risque d’en précipiter la fermeture et face au mépris de l’institution, grève d’avertissement le mardi 10 novembre. Je saisis l’enquête ICI.

VOICI le tract de la FSU 82 et les différents lieux de rassemblements :

PDF - 282.1 ko


MARDI 10 NOVEMBRE

Rassemblements à 12h30 devant les établissements suivants :

  • Castelsarrasin, Lycée Jean de Prades
  • Caussade, Collège Pierre Darasse
  • Grisolles, Collège Jean Lacaze
  • Moissac, Collège François Mitterrand
  • Montauban, Collège Olympe de Gouges
  • Montech, Collège Vercingétorix
  • Valence d’Agen, Lycée Jean Baylet

14h30 : Rassemblement à Montauban devant la Préfecture + manifestation jusqu’à l’Inspection Académique


Les modalités pratiques vous seront communiquées vendredi ou samedi.

Déclaration d’intention de grève (si vous la remplissez, A FAIRE AVANT SAMEDI 23h59) : ICI

PNG - 48.6 ko

En soutien à l’appel national à la grève du SNES-FSU, le SNUipp-FSU 82 appelle à son tour à une journée de grève et de rassemblements pour dénoncer la gestion irrespectueuse, délétère et dangereuse de notre ministère.

L’Éducation Nationale mérite du RESPECT : cela passe par l’arrêt du mépris, une revalorisation salariale pour tou-te-s, des moyens à la hauteur d’un service public d’éducation de qualité...

Enseignant-e-s et AESH, vous pouvez participer à cette journée de grève. Celle-ci n’est pas une fin en soi. Nous en sommes conscient-e-s. Nous préparons toute la stratégie d’actions dans les semaines à venir, y compris avec les autres organisations syndicales et avec les partenaires de l’éducation.

Le SNUipp-FSU 82 avait déposé une alerte sociale le 29 octobre auprès du DASEN pour porter certaines revendications dans le contexte sanitaire actuel et au-delà (salaires, conditions de travail, des moyens pour le service public d’Éducation...). Nous avons été reçus mardi 3 novembre par le Secrétaire Général de l’Inspection Académique et la responsable de la DRH. Nous les avons informés de nos revendications et de nos intentions de préparer la mobilisation, par la grève et d’autres modalités d’actions jusqu’à satisfaction de nos revendications.

Nous rajoutons une revendication forte, suite à toutes les incohérences et contradictions de notre hiérarchie : DÉMISSION DE M. BLANQUER  ! Nous appelons à signer et partager la pétition mise en place pour exiger la démission de l’actuel Ministre de l’Éducation Nationale.

Comme l’a déclaré le 1er ministre, Jean Castex, les manifestations revendicatives déclarées seront autorisées. Nous organisons tous les rassemblements et les actions avec les services de la préfecture, dans le respect des mesures sanitaires.

PNG - 145.5 ko


  • Lettre modifiable à adresser aux parents d’élèves (agrafée dans le cahier de liaison)

Chers parents,

Depuis le début de la crise sanitaire, l’ensemble de la communauté éducative a à cœur de faire fonctionner l’école pour préserver les apprentissages et la scolarisation des élèves.

Notre priorité est que l’école reste ouverte parce que nous savons qu’une nouvelle fermeture aurait des conséquences scolaires et sociales dramatiques. Or aujourd’hui, c’est le ministre de l’Éducation nationale qui met en péril la continuité de l’école.

Les moyens indispensables pour assurer la nécessaire protection des élèves comme des personnels sont souvent manquants. Les conditions actuelles rendent impossibles la limitation du brassage, la constitution de petits groupes d’élèves, la distanciation physique dans les écoles. Nous manquons déjà d’enseignantes et d’enseignants pour remplacer les maîtres absents et ne savons pas aujourd’hui combien de temps les écoles pourront rester ouvertes, faute de recrutement massif d’enseignants. C’est aujourd’hui l’ensemble de la communauté éducative qui exprime ses craintes et sa fatigue, après de multiples interpellations du ministre qui sont restées sans réponse.

C’est la raison pour laquelle nous serons en grève le mardi 10 novembre pour exiger les conditions sanitaires indispensables au maintien du service public d’éducation et un plan d’urgence pour l’école.

Nous comptons sur votre soutien.


Ci-dessous, vous pourrez retrouver le communiqué du SNUipp-FSU au niveau national (syndicat majoritaire des enseignant-e-s et AESH du 1er degré) qui pose certaines choses quant au contexte et à cette journée d’actions :

Face à un ministre qui met en péril l’école, Pour éviter une nouvelle fermeture des écoles, Grève d’avertissement mardi 10 novembre

La priorité du service public d’éducation doit être de maintenir les écoles ouvertes tant une nouvelle fermeture aurait des conséquences scolaires et sociales dramatiques. Mais en ne débloquant aucun moyen supplémentaire et en subordonnant la mise en œuvre des gestes barrière à un « si c’est possible », le ministre de l’éducation met en péril la continuité de l’école. Priorisant une stratégie communicationnelle, il soumet les écoles à des revirements incessants et à des consignes contradictoires, les désorganisant et épuisant les personnels, en particulier les directrices et directeurs.

A l’heure où la seconde vague frappe la société, avec une circulation intense du virus sur l’ensemble du territoire, ce traitement inconséquent est irresponsable. Pour le SNUipp-FSU, il est impératif de prendre enfin la mesure des enjeux sanitaires et sociaux, de cesser de dénier la réalité , de stopper la dégradation des conditions de travail et d’assurer la protection de toutes et tous. L’école a besoin d’un plan d’urgence comprenant un recrutement massif de professeurs afin d’assurer les remplacements des enseignant.es malades ou vulnérables et pour organiser la mise en place d’effectifs allégés permettant non-brassage et distanciation.

Devant l’urgence de la situation, le SNUipp-FSU appelle les personnels à se mobiliser pour exiger du ministre les conditions sanitaires indispensables afin de maintenir les écoles ouvertes. Pour mettre en place immédiatement un plan d’urgence le permettant, il appelle les personnels à participer à une première journée de grève d’avertissement mardi 10 novembre pour dénoncer le manque de protection des personnels et des élèves et construit rapidement avec eux les modalités d’une mobilisation encore plus massive. Il faut une autre politique éducative qui réponde aux enjeux de l’école, qui permette une amélioration des conditions de travail et une véritable reconnaissance de nos métiers.

Déclaration d’intention de grève (si vous la remplissez, A FAIRE AVANT SAMEDI 23h59) : ICI

Contact et relations presse : Guillaume Mangenot co-secrétaire du SNUipp-FSU 82 0682301188 snu82@snuipp.fr

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 23.4 ko Tél : 05 63 03 57 81 et 06 82 30 11 88
E-mail : snu82 [at] snuipp.fr
Adresse : 23 Grand’Rue Sapiac - 82000 Montauban (plan d’accès)